mardi 18 juin 2019

Assainissement

Station d’Epuration

 

 

Les réglementations des lois sur l’eau nous ont imposé la remise en conformité de nos bassins de décantation en eaux usées ; Après de nombreux travaux effectués sur les réseaux de transfert (mise en séparatif des eaux pluviales, tests d’étanchéité), la construction de notre nouvelle station d’épuration à enfin pu avoir lieu. Celle-ci nous a permis de finaliser notre PLU et va nous quelques parcelles à la construction.


Choix de filière de traitement :


La commune de SAINT CYR DE VALORGES a donc choisi de mettre en place une filière type filtre planté de roseaux à deux étages verticaux, d’une capacité nominale de 300 EH avec une surface de 2m2/EH, adapté aux moyens techniques et financiers de la collectivité et permettant d’atteindre les objectifs fixés par la réglementation vis-à-vis du milieu récepteur.
Les principales caractéristiques sont :
 Un prétraitement composé d’un dégrilleur ;
 Un dispositif de déversement (trop-plein) en tête, sachant que le réseau communal est principalement séparatif ;
 Un ouvrage de bâchée à eaux brutes de 60m3/h
 Un premier étage composé de trois lits d’une surface unitaire de 120m3 et une profondeur de 8.50m à 0.95 m correspondant à 0.60 m de massif filtrant et 0.20 à 0.35 m de couche drainante ;
 Un ouvrage de bâchée à eaux claires de 60m3/h
 Un deuxième étage composé de deux lits de 120m2, constitué d’une couche filtrante de 0.60 m avec une couche drainante de 0.20 à 0.35 m,
 Un canal de comptage de type Venturi en sortie ;
 Un petit local d’exploitation.

Principe de fonctionnement :

Les filtres sont des excavations, étanchées du sol, remplies de couches successives de gravier ou de sable de granulométrie variable selon la qualité des eaux usées à traiter.
L’influent brut est réparti directement sans décantation préalable, à la surface du filtre. Il s’écoule en subissant traitement physique (filtration), chimique (adsorption, complexation…) et biologique (biomasse fixée sur support fin. Les eaux épurées sont drainées. Les filtres sont alimentés en eaux usées brutes par bâchées. Pour un même étage, la surface de filtration est séparée en plusieurs unités permettant d’instaurer des périodes d’alimentation et de repos. Le principe épuratoire repose sur le développement d’une biomasse aérobie fixée sur un sol reconstitué. L’oxygène est apporté par convection et diffusion.

La filière se compose :

- d’un dégrillage
- d’un premier étage de filtres verticaux,
- d’un second étage de filtres verticaux.

Le premier étage est dimensionné pour recevoir environ 40 g DBO5 m-2.j-1 représentant ainsi 60% de la surface totale, soit environ 1,2 m2/EH. Cet étage est compartimenté en un nombre de filtres multiples de 3, ce qui permet d’obtenir des périodes de repose de 2/3 du temps.
La surface du deuxième étage est généralement de 40 % de la surface totale soit environ 0.8m2/EH. A cet étage, le temps de repos nécessaire est égale à celui du fonctionnement, nécessitant donc la mise en place d’un nombre de filtres multiples de 2 et égal au 2/3 du nombre de filtres utilisés pour le premier étage.

Coût :


Achat du terrain : 15000€
Etude géomètre notaire contrôle : 30335€
Travaux de construction : 244000€
Avenant pour travaux supplémentaires : 25000€
314335€+cout vidange anciennes lagunes : 12451€


Total : 326786€

Subventions escomptées :


Enveloppe parlementaire de Paul Salen, notre député : 10000€


Agence de l’eau Loire Bretagne : 102317.95€


Conseil général : 90705€


DETR : 56095€


Total : 259117.95€


Il reste donc à la charge de la commune 67668.05€.Celle-ci a du emprunter la somme de 60000€ à la caisse d’épargne et ouvert un prêt relais de 200000€ en attendant la rentrée des subventions.

 

 

DSCN2850

 

DSCN2851

 

                              

 

 

 

 

 

 

Imprimer E-mail